Blog

Formulaire de recherche

Clause de cessation du statut de refugies contre les rwandais

"Le statut de réfugié ne constitue en aucun cas une situation viable à long terme pour les réfugiés rwandais établis à travers le monde. Néanmoins, le contexte politique actuel au Rwanda  marqué notamment par les exils de grandes figures du pouvoir en place à l’instar de Kayumba Nyamwasa, Théogène Rudasingwa et Gérald Gahima , de journalistes de la presse écrite, de nombreux civils rwandais, sans oublier le procès de  l’opposante politique Victoire Ingabire Umuhoza ou encore de Deo Mushayidi et de Bernard Ntaganda, montrent que les causes qui ont poussées les rwandais à l’exil n’ont pas disparues. Dès lors, la question qui se pose est de savoir : quel avenir pour les réfugiés rwandais après la clause de cessation ?C’est dans ce cadre que des organisations rwandaises de la société civile et politique de la diaspora se sont données pour objectif « d’appeler l’opinion internationale en général, le HCR ainsi que les pays d’accueil de ces réfugiés en particulier à réfléchir sur la gravité de cette décision sur les personnes concernées qui, après presque vingt d’errance vont se retrouver sans aucune protection ».C’est ainsi que les 19 et 20 avril prochain, Bruxelles accueillera la Conférence sur la situation des réfugiés rwandais dans le monde. Une diversité d’acteurs du monde politique, judiciaire, associatif et médiatique sera rassemblée afin  de discuter de l’épineuse question de ces réfugiés.Parmi les personnalités internationales invitées à s’exprimer sur la question, il y aura, entre autres, l’Ambassadeur du Togo en Belgique, Honorable Kodjo SAGBO, l’avocat de la défense au Tribunal pénal internationale pour le Rwanda,Me John Philpot ainsi que la co-directrice du programme des réfugiés Fahamu, Dr. Barbara Harrell-Bond OBE".Source: JamboNews - Quel avenir pour les réfugiés rwandais après la clause de cessation?

À propos Editor