Blog

Formulaire de recherche

Procès Simbikangwa: les témoins se contredisent, les parties civiles perdent confiance

Paris, 24.02.2014: Le procès de simbikangwa est un casse tête pour les Gauthiers et le parquet. En privé les Gauthiers ne sont plus confiants.
 
D'abord ils ont perdu la manche des témoins de circonstance. Ce fait est confirmé par la presse pourtant favorable aux thèses d'Ibuka et des Gauthiers (voir RFI).
 
Exemple: Kagabo José Hamuduni qui a honte de reconnaitre qu'il est musulman alors qu'être un musulman ne devait pas faire honte, José Kagabo (franco-rwandais) a été lessivé par la défense devant les jurés ... il ne faisait que répéter des mensonges du FPR. Les blancs menteurs venus de Belgique en ont gardé un souvenir amère. Posez la question à Backmann et E Gilet...
 
Aujourd'hui les miliciens hutu venus du Rwanda ont été démolis par leurs contradictions et mensonges. Ils accusent Simbikangwa d'avoir tenu une réunion à Gisenyi le 7 avril 1994 alors que simbikangwa était à Kigali. La Cour a assisté à la magie rwandaise de mentir.
 
Le dernier témoin, ayant constaté que continuer à mentir ne tenait plus, il a commencé à dire qu'il a peur des représailles de la famille simbikangwa. Sa déposition était tellement faible et honteuse que le parquet a volé à son secours et a soutenu qu'il a peur...peur d'une personne en prison à Paris sur chaise roulante....
Voilà la scène de ce procès que les médias des blancs menteurs ne rapportent jamais...
 
Rwema Yvan

 

À propos webmaster