Blog

Formulaire de recherche

Rwanda-France: Revirement ou Boomerang de l'enquête Trevidic?

France-Rwanda: Vérité sur l'attentat du 6 avril 1994 dans le journal Marianne
 
Les compagnons de Paul Kagame qui lui ont ouvert les portes du Bureau oval de la maison blanche affirment sans vergogne que c'est Paul Kagame  qui est l'auteur de l'attentat terroriste du 6 avril 1994.
Théogène Rudasingwa et Karegeya (sur la photo) sont actuellement sous protection des autoirités américaines. Ils ne demandent qu'à parler au juge TREVIDIC.
Dans le papier du Journal Marianne de ce samedi le 20 avril 2013, un nouveau témoin Micombero Jean-Marie, officier de renseignement présent au CND le jour de l'attentat se révèle. Il vit en Europe et est prêt à déposer devant le juge TRVIDIC. Il donne des nouvelles informations sur l'attentat et au sujet de l'assassinat des adjudants français à Kigali.
C. Braeckman, Malagardis et les autres faux experts commis à la défense de la thèse favorable au pouvoir de Kigali risquent de devoir se trouver d'autres arguments, pour le Soir et le Matin d'Afrique des Grands Lacs. Les chroniqueurs ne savent pas que Kagame est un tueur, un terroriste du 6 avril 1994.

Le journal donne mille détails sur ces crimes. La défense de Kagame, Kabarebe et leurs compagnons s'ecroulraient comme un chateau de cartes, si le témoin présent au siège du CND devenu le cheval de Toie à Kigali, base de l'armée de Paul Kagame,  était entendu par le juge Trevidic. Nous disons si..., car nous croyons que le juge décrit comme pugnace et intègre ne peut pas ignorer ces appels à témoins qui se manifestent. Le voudra-t-il? S'il écoute les comagnons d'armes de Paul Kagame et le témoin du CND, le juge pourra alors ne pas ignorer savoir comment il a été manipulé par des faux noms (doublons) dans le traitement de ce dossier. Ce qui croyaient qu'ils vont exploser le dossier Bruguière devraient encore un peu attendre. A lire dans Marianne papier de ce samedi.

Jean Duval

À propos Editor