Actualité

Formulaire de recherche

QUESTION RWANDAISE, 50 : A chacun ce qui lui est dû et à charge de celui qui doit.

Me Laurent NKONGOLI, avocat et en sa qualité de Membre de la Commission Nationale des Droits humains, à récemment déclaré aux antennes d'Isango Star ce qui suit :

"Le pardon qu'a demandé le Pape François doit être suivi du versement des dommages matériels et de dommages moraux."

Comment comprenez-vous ce propos de Me Nkongoli ?

A. Il a raison, le Vatican a engagé sa responsabilité directe dans le génocide des Tutsis

Lire la suite

PROBLÉMATIQUE RWANDA, 49 : L’Etat du FPR assassine les enfants rwandais.
L'article 13 de la Constitution rwandaise stipule : "La personne humaine est sacrée et inviolable. L'Etat a l'obligation de respecter, de protéger et de défendre la personne humaine." Le fait que les citoyens meurent ou disparaissent régulièrement dans les mains d'agents de l'Etat est un problème dans un pays qui prétend être régi par la loi. Les décès suspects sont une réalité effective dans la vie quotidienne des citoyens rwandais.
L'Etat rwandais n'est-il pas assassin de ses propres enfants ?

Lire la suite

PROBLÉMATIQUE RWANDA, 48 : NDABAGA

Lire la suite

PROBLÉMATIQUE RWANDA, 47 : Mgr Simaragde Mbonyitege dans les rites d'initiaiton d’Itorero à Kabgayi

Lire la suite

PROBLÉMATIQUE RWANDA, 46 :  Par qui Butare des universitaires est devenu carrefour des assassins en 1994?
L'une des thèses du Procureur lors du procès des 6 de Butare devant le TPIR, c'est qu'au moins 1/4 de toutes les victimes du génocide en 1994 sont tombées dans le périmètre de la préfecture de Butare. La Défense n'a pas jugé utile d'objecter...
Comment comprendre que Butare ait été le théâtre d'un hécatombe de cette ampleur ?
A. Je ne suis pas étonné, les Butaréens sont réputés pour leur cruauté
B. Je ne suis pas étonné, des tueurs sont vénus du Burundi voisin

Lire la suite

PROBLÉMATIQUE RWANDA, 45 :

L'élite Hutu a payé très cher le génocide des Tutsis. En plus de ceux qui ont été exécutés, la machine judiciaire et la prison ont littéralement décapité la communauté Hutu.

En attendant que des recherches fouillées déterminent combien de Hutu ont été anéantis par le système répressif du FPR, quel chiffre serait plus proche de la réalité ?

A. 100.000

B. 500.000

C. 5.000.000

D. Autre réponse

------------------------------

Lire la suite

Le problème rwandais: Question 44 - Le paradoxe Kaboneka du 14/06/2017

PROBLÉMATIQUE RWANDA, 44 :

Lors du 20ème Forum annuel de la Jeunesse à Kigali le 07 juin 2017, le Ministre de l'Administration Locale, Francis Kaboneka, a dit à l'assemblée des jeunes : "Le Gouvernement rwandais se félicite de l'abolition de la peine de mort dans notre pays, pour nous la vie humaine est sacrée."

Que vous inspire cette déclaration du Ministre Kaboneka ?

A. Le chagrin

B. La fierté

C. La colère

D. La honte

E. Autre réponse

Lire la suite

Le problème rwandais: Question 43 - Suite budget de Gatete du 13/06/2017

PROBLÉMATIQUE RWANDA, 43 :

Toujours sur le budget, vous vous demandez comment les Rwandais peuvent accepter de payer tous ces milliards. Eh bien, la pression des kalashnikov les fera payer ! Dans ce pays, le citoyen paie de l'argent à l'Etat sans avoir mangé. Cet argent, recueilli au prix des larmes et du sang, sert à ériger des buildings et à maintenir la ville où les pauvres n'ont pas accès car jugés trop sales. Et c'est cela le développement selon la vision de Kagame.

Alors, quelle qualification pour ce pays ?

Lire la suite

Le problème rwandais: Question 42 - Le budget de C. Gatete du 12/06/2017

PROBLÉMATIQUE RWANDA, 42 :

Lire la suite

Le problème rwandais: Gestion 41 - Gir'inka du 11/06/2017

PROBLÉMATIQUE RWANDA, 41 : Ce soir, Gitimujisho m'a dit que le programme national "Girinka Munyarwanda" est, en réalité, une nouvelle forme de servage. Selon lui, l'éloge de la vache comme solution géniale à la pauvreté et à la faim, pendant que l'agriculture est détournée au profit de la puissance publique, s'inscrit dans l'idéologie du servage. Que penses-tu de mon ami Gitimujisho ? A. C'est un fou, cesses de lui adresser la parole B. En voilà un qui a tout compris. Respects ! C.

Lire la suite

Pages