Le Point.fr- Publié le 19/03/2013 à 07:10 - Modifié le 19/03/2013 à 10:21

Le nouveau pape a passé plusieurs coups de téléphone à des proches, affirmant ainsi son caractère jovial, direct, mais bien trempé. Récit.

L'Argentin Jorge Mario Bergoglio, archevêque de Buenos Aires depuis 1998, a été désigné pape mercredi dernier.L'Argentin Jorge Mario Bergoglio, archevêque de Buenos Aires depuis 1998, a été désigné pape mercredi dernier.© Gregorio Borgia / Sipa

De notre correspondant à Buenos Aires, Olivier Ubertalli
 
Même pape, Jorge Bergoglio n'oublie pas les siens. Bien au contraire. Il reste le même et prend le temps d'appeler ses amis et proches au téléphone. Mercredi dernier, il vient à peine de saluer les fidèles au balcon de la place Saint-Pierre qu'il passe son premier coup de fil en Argentine. - Hola ! María Elena ? C'est moi ! - Ah ! c'est toi, Jorge ? - Quelle émotion ! Et voilà Jorge Bergoglio et sa soeur María Elena, les seuls survivants d'une fratrie de cinq enfants, qui épanchent leurs larmes à 11 000 kilomètres de distance. Plus tard, c'est Luis Liberman, ancien fonctionnaire de la municipalité de Buenos Aires et l'un des meilleurs amis du pape, qui reçoit l'appel du souverain pontife.

"Je viens de parler au pape !"

François garde la tête froide. Vendredi à 22 heures, à Rome, après son discours devant les cardinaux, il se permet même d'appeler son dentiste. Ce dernier lui avait laissé un message de félicitations. Jorge Bergoglio lui retourne son appel, mais comme le dentiste n'est pas là, il parle avec sa secrétaire. Trop émue, la femme court à sa paroisse du quartier de Belgrano, au nord de Buenos Aires, et s'émerveille devant le curé : "Je viens de parler au pape !" Le prêtre ne se démonte pas et blague : "Et moi, le pape m'a ordonné, et je viens de boire du maté et de manger chez lui." Devant l'insistance de la secrétaire qui lui explique que François a vraiment appelé au cabinet du dentiste, le religieux s'exclame : "C'est vraiment incroyable d'avoir un pape comme cela. Bergoglio reste bien le même."
François a déjà marqué sa différence avec Benoît XVI en se montrant très disponible avec les médias. On l'a vu lors de sa conférence de presse de samedi, durant laquelle il n'a pas hésité à révéler quelques détails du conclave - sans peur d'être excommunié. Mais il a aussi décroché son téléphone pour parler directement à quelques journalistes proches. Ainsi, après la bénédiction urbi et orbi du mercredi, la journaliste italienne Stefania Falasca s'est entretenue quelques secondes avec le souverain pontife.

"Mettez toute la viande sur le barbecue !"

Jorge Bergoglio a même pris le temps d'écrire à la main aux six nouveaux diacres ordonnés récemment dans la paroisse San Benito, dans le quartier de Palermo à Buenos Aires. "J'aurais tellement aimé être avec vous ! Je vous promets que, spirituellement, je suis avec vous." Le pape termine sa missive avec son écriture bien particulière, faite de petites lettres, en motivant les diacres sur un ton argentin typique : "Mettez toute la viande sur le barbecue !" Récemment, François a lui-même contacté son ancien archevêché de Buenos Aires pour régler quelques affaires courantes. "Comment dois-je désormais vous appeler ?" lui a demandé la réceptionniste ? Et l'intéressé, fidèle à lui-même, d'insister : "S'il vous plaît, continuez à m'appeler père Bergoglio."